Organiser un voyage original en Corse cet été

Partagez avec vos amis 😉Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

La Corse reste l’une des destinations préférées des français. Et même si beaucoup pensent que cette île est devenu un classique des vacances estivales, peu se rendent compte qu’il existe tant de manière de découvrir l’île de beauté autrement.
C’est d’ailleurs le sujet de cet article, avec des formules et mode de déplacement sur place, un peu différents pour organiser ses prochaines vacances en Corse

Transport et grand classique de la Corse

Vous le savez maintenant, la Corse est une île et elle demande forcément d’être rejoint en avion ou en bateau. Ce choix est important pour la suite du séjour et les implications comme la location d’une voiture ou le lieu d’hébergement.
Ensuite, parmi les très grands classiques, vous connaissez déjà tous Porto Vecchio et ses plages de rêves, mais aussi Calvi et sa citadelle, Bonifacio et ses falaises, Ajaccio et Napoléon.
Parmi les classiques très médiatisés il y a le fameux GR 20 pour les randonneurs, les Calanque de Piana ou les Aiguilles de Bavella pour les lieux naturels ou encore les îles Lavezzi ou Scandola pour les amoureux de promenades en mer. Mais il est possible d’opter pour des solutions plus originales.

La Corse à la voile

Location de voilier en Corse

Puisque l’on parle de promenades en mer, rien de mieux que de découvrir la Corse depuis la mer et bien sûr depuis un bateau à voile. Avec une empreinte carbone quasi nulle, une semaine en bateau autour de l’île est une superbe façon de profiter de cette île préservée et sauvage.
D’autant que grâce à votre voilier, vous pourrez atteindre de petites plages quasi désertes y compris en août ! A vous la Corse sauvage et naturelle et l’accès à la faune marine si riche en méditerranée.
Nos conseils : d’abord opter pour la location de voilier à Ajaccio, dans une entreprise corse et non un gros site reprenant toutes les destinations. Vous aurez ainsi accès a des vrais conseils de marins locaux. Ensuite opter pour la côte ouest de l’île pour ses criques et ses petits coins privilégiés comme Girolata, Roccapina, Senetosa etc…Ajaccio sera encore une fois le point de départ idéal pour cela.

La Corse en moto

De très nombreux sites et forums parlent de la Corse comme le paradis des motards….mais plutôt hors saison.
Les gens qui voyagent avec leurs motos apprécient en général les routes sinueuses et spectaculaires que l’île leur offre, surtout quand on sort des grandes nationales classiques. Rares sont les motards qui n’ont pas apprécier rouler sur la portion de route entre Calvi et Porto, ou encore descendre la vallée du Niolu entre Evisa et Ponte Castirla ou de rouler sur l’unique route du désert des Agriates afin de rejoindre la route faisant le tour complet du Cap Corse !
Les motards sont aussi des amoureux des petits hôtels à taille humaine, où les rencontres priment sur l’opulence des prestations. Bien sûr, ils cherchent aussi des établissements où les motos vont avoir une attention particulière comme un parking ou garage dédié. Des sites spécialisés comme MaCorsica.com permettent justement ce tri d’établissement pour découvrir la Corse autrement.

les routes en Corse

La Corse en vélo

C’est la grande tendance depuis deux ans. Avec l’avènement du vélo à assistance électrique, les routes secondaires en Corse découvrent une nouvelle fréquentation. Et depuis 2019, avec la mise en place d’un vrai circuit organisé et borné, le GT 20, la traversée de la Corse du Nord au Sud en VAE est une vraie proposition touristique.
Certes depuis longtemps, le cyclotourisme existait sur les routes de l’île, mais jamais la Corse n’avait décidé d’organiser ainsi des itinéraires et circuits à parcourir en vélo. C’est avec le développement des solutions de mobilités comme les vélos électriques que cette idée s’est concrétisé.
Ainsi, il est possible de rouler depuis le Cap Corse jusqu’à l’extrême sud de l’île en empruntant les petites routes du centre et de montagne comme vers Ghisoni, le Col de Verde ou encore le Haut Taravo et l’Alta Rocca sans s’épuiser, puisque l’assistance électrique des vélos les rend accessible à (presque) tous.

Laisser un commentaire