Patagonie Chili

La Patagonie chilienne, l’autre bout du monde !

Le Chili s’étend le long de la côte Pacifique du continent sud-américains sur plus 4.300 km de longueur. Sur son vaste territoire bordé entre l’océan à l’ouest et la Cordillère des Andes à l’est, il regorge de paysages majestueux et singuliers.

Par exemple, la Patagonie australe chilienne avec ses grands champs de glaces, ses glaciers grandioses, ses innombrables fjords et les beaux villages coloniaux que l’on trouve isolés dans les nombreuses îles patagonienne… Cette Terre de l’autre bout du monde a toujours inspiré à l’imaginaire collectif de nombreuses légendes et histoires fantastiques. Sa Nature sauvage a su résister à l’activité humaine et à la forte colonisation du continent. Ses parcs nationaux illustrent parfaitement la beauté vierge et indomptée de ses forêts, notamment Torres del Plaine ou Laguna San Rafael mais aussi les réserves de Cerro Castillo, de Lago las Torres ou encore de Lago Carlota.

Classé réserve de biosphère par l’Unesco en 1978, le Parc Torres del Paine estsitué à cheval entre la cordillère des Andes et les steppes de Patagonie dans la province chilienne Ultima Esperanza. Il s’étend sur 181.414 hectares dans lesquels il renferme faune et flore autochtones d’une richesse sans comparaison : montagnes, cascades, lacs, glaciers, forêts, vallées et volcans offrent un tableau paysagesque splendide où cohabitent les pumas, les flamants roses, les guanacos, les huemul (petit cerf des Andes) ou encore les condors.

La Patagonie est partiellement sortie de l’isolement grâce à la construction de la Route CH7, allias carretera austral, qui la sillonne sur plus de 1.000 km, reliant les points névralgiques Puerto Montt et Villa O’Higgins. Lorsque l’on s’aventure au-delà, vers le Sud, le Chili s’émaille en de nombreuses parcelles de terres coincées entre un vaste champ de glace et l’Argentine. Le manque de routes et d’infrastructures ne permet pas de continuer sur ce tronco en voiture et il faut alors emprunter le réseau routier argentin pour relier Puerto Natales à Punta Arena. C’est en ces terres que l’on découvre la Patagonie vierge et encore inapprivoisée par l’homme. Continuez l’expédition toujours plus vers le sud et vous tomberez alors nez à nez avec le détroit de Magellan. Découvert par le navigateur portugais Fernand de Magellan en 1520, ce détroit est le point de rencontre de deux géants : L’océan Pacifique et l’océan Atlantique. Pour le traverser, il faut absolument passer par le territoire chilien et une fois celui-ci franchi, c’est la sulfureuse Terre de Feu qui vous ouvre ses portes. La pointe la plus australe du continent et l’étape ultime avant l’Antarctique.

On rencontre plusieurs climats en Patagonie. Maritime et très humide sur la côte et dans les îles ; continental avec des hivers rigoureux et beaucoup de neige dans la cordillère ; polaire dans le champ de glace des régions d’Aysén et de Magallanes avec des températures très basses accentuées par les puissants vents patagons que l’on y rencontre.